Accueil Qui sommes-nous ? Chateaux Galerie Remerciements

   

Saint-Dizier (Saint-Dizier - Haute-Marne)

   







Haut

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir ou sur les mots grisés pour en savoir plus

Saint-Dizier ; sur la commune éponyme, département de la Haute-Marne (photographe : Eric Prouet)

   

Gui II de Dampierre est probablement le fondateur, à la fin du XIIème s. (vers 1189), de la ville de Saint-Dizier (Denis Hayot *). L'édification d'une place-forte, lors de cette création, serait tout à fait possible. Toutefois, ce n'est que sous le règne de son fils, Guillaume, que le château est mentionné (en 1227). Un an plus tard, un autre texte indique que l'enceinte urbaine est en cours de construction. En 1408, Jean III de Vergy, gouverneur de Bourgogne et seigneur de Saint-Dizier, réalise de grosses réparations au château. Dans la première moitié du XVIème s., le roi, François Ier (Saint-Dizier a rejoint le domaine de France en 1488), renforce l'enceinte urbaine par la création de fronts bastionnés. En 1544, cette enceinte résiste durant un mois aux troupes de Charles Quint, venues y mettre le siège. Le château va être détruit à partir des années 1780. Une rue va le percer de part en part car la ville se reconstruit, suite à l'incendie de 1775. Les acquéreurs de la forteresse, lors de la Révolution française, font abattre toute sa partie nord. Son front sud sera «défiguré» à partir de 1947 par l'installation de la sous-préfecture au revers de sa courtine.     

Le châtelet d'entrée est le seul élément du château encore dans son entière élévation. Deux tours circulaires à base talutée, avec trois niveaux d'archères et salles voûtées d'ogives, encadrent le passage d'entrée avec assommoir  (derrière l'arc surélevé en façade), double herse et vantaux (après la seconde grille). La courtine orientale qui prolonge cette entrée, est la partie la moins dénaturée par les reprises de construction ou de rénovation. Quatre tours (une sur l'enceinte du château et trois sur l'enceinte sud de la basse-cour) ont été conservées. Elles ont les mêmes caractéristiques architecturales que les tours du châtelet : base talutée, rangée d'archères à chaque niveau, premier niveau voûté d'ogives. Leur diamètre évolue entre 6,50 m et 6,80 m.      


** L'architecture fortifiée capétienne au XIIIe siècle – Vol 2 – Éditions du centre de castellologie de Bourgogne – 2021

www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_saint-dizier_01.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_saint-dizier_02.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_saint-dizier_03.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_saint-dizier_04.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_saint-dizier_05.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_saint-dizier_06.jpg