Accueil Qui sommes-nous ? Chateaux Galerie Remerciements

   

 Montoire (Montoire-sur-le-Loir - Loir-et-Cher)

   







Haut www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_montoire_01.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_montoire_06.jpg

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir ou sur les mots grisés pour en savoir plus

www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_montoire_05.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_montoire_02.jpg

Montoire ; sur la commune de Montoire-sur-le-Loir, département du Loir-et-Cher (photographe : Eric Prouet)


Hamelin II de Langeais, époux de la petite-fille de Nihard (1038-1059) -premier seigneur connu de Montoire- serait le bâtisseur du donjon quadrangulaire à contreforts, bâti sur l'éperon rocheux (Jean-Claude Yvard et André Michel*). La dendrochronologie, -technique permettant de dater une pièce de bois- vient conforter la période proposée par nos auteurs : fin XIème, début XIIème s. Un élément boisé, retrouvé dans la maçonnerie, serait issu d'un arbre  abattu vers 1075 (Claude Leymarios**). Dans la première moitié du XIIème s., cette tour-résidence, avec cheminée et latrines, est réaménagée (niveau des planchers et ajout de la porte d'entrée et des baies géminées sur la façade nord-ouest). Un siècle plus tard, l'enceinte sud est bâtie. La tour circulaire à archères et l'éperon qui la jouxte, servent de mur-bouclier au donjon. Ces travaux pourraient être attribués à Jean IV, comte de Vendôme de 1219 à 1240. Ce front méridional est renforcé par deux tours polygonales, dans la seconde moitié du XIVème s. Une seule tour subsiste aujourd'hui. De ce même siècle datent la courtine nord (75 m de long) et le logis ruiné dit  d'Alix de Bretagne. Une dernière phase de travaux -courtine sud «en escalier» (25 m de long pour 13 m de haut) avec mâchicoulis et tour circulaire d'angle- est à mettre au crédit de Louis Ier de Bourbon-Vendôme, dans la première moitié du XVIème s. Dans ce même siècle (1593), le roi Henri IV fait «décapiter» le donjon, en représailles des troubles causés pendant les guerres de Religion. Les terres du château sont vendues et la place-forte abandonnée...      


* Le château féodal de Montoire – Éditions du Cherche-Lune - 1996  

** Forteresses médiévales en Vendômois – Collection Documents n° 11 – septembre 2007

www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_montoire_03.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_montoire_04.jpg