Accueil Qui sommes nous ? Châteaux Nouvelle Galerie Remerciements


Crozant, les portes (Crozant - Creuse)


Crozant - les portes ; sur la commune éponyme, département de la  Creuse (photographe : Didier Faure)


Crozant, durant trois-quart de siècle, fut la propriété d'illustres lignages : les rois d'Angleterre (de 1177 à 1199), les Lusignan, comte de la Marche (de 1199 - au plus tard 1214 à 1308), le roi de France (confiscation de 1242 à 1250). Compte tenu de cette courte période, de la qualité de ces maîtres bâtisseurs et des caractéristiques architecturales des portes, il est difficile de les dater avec précision. Christian Rémy * et les archéologues de la société Hadès ** vont tenter de nous éclairer.   

L''arête rocheuse, portant la forteresse, se compose de trois zones défendues chacune par une porterie. La première, accès principal au château (au sud de l'éperon) se compose de deux tours carrées encadrant un passage de 2,80 m de large. Datation proposée par Julien Denis : 1200/1230. Vantaux, herse et archères la protégeaient. Rapidement, sur le fossé, la tour Est est agrandie. Des archères à niche percent ses murs. Les deux tours sont ensuite chemisées par un vaste édifice quadrangulaire. De nouvelles archères à niches, sur deux niveaux, renforcent sa défense. Datation proposée par J. Denis : 1230/1240. Tout de suite après, le couloir d'entrée est prolongé par un massif rectangulaire bâti dans le fossé. L'installation d'un pont-levis, à cette époque, n'est pas certaine (première mention en 1396). Une poterne viendra percer ses murs. Pour cet ensemble, Mélanie Chaillou y voit la patte des Lusignan.          

A 50 m plus au sud, se dresse la seconde porterie. Les fouilles archéologiques, menées par Laure Leroux *** en septembre/octobre 2020, ont permis de découvrir un passage, large de 3,50 m, encadré d'une tourelle hémicylindrique (côté ouest) et d'une tour en fer à cheval (côté est). La datation des mortiers donne une fourchette de construction : 1120-1220.

Une tour-porte, appelée «le contrefort», bâtie à une  soixantaine de mètres au sud de la seconde porterie, protégeait l'entrée de la troisième zone. Elle se compose d'un passage de 2,50 m de large, adossée à une chambre de tir dotée de quatre archères. Datation  proposée: seconde moitié du XIIème - début du XIIIème s. L'angle sud-ouest de la tour-porte, dans  le  courant du XIIIème s. (?), est renforcé d'un puissant contrefort (3 m de large – 2,80 m d'épaisseur – 11 m de hauteur) doté d'une bretèche et d'une petite plate-forme sommitale.      


* Crozant, forteresse d'exception entre Limousin et Berry – Éditions Culture & Patrimoine en Limousin – 2011     

**Le château de Crozant par Hadès Archéologie

*** Archéologie médiévale n°51 - CNRS Editions 2022


En savoir plus :

http://www.richesheures.net/epoque-6-15/chateau/23crozant-general.htm

www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_crozant_portes_plan.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_crozant_02.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_crozant_04.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_crozant_03.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_crozant_05.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_crozant_06.jpg

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir ou sur les mots grisés pour en savoir plus

Haut