Accueil Qui sommes nous ? Châteaux Galerie photos Remerciements


Tancarville (Tancarville - Seine-Maritime)


Tancarville ; sur la commune éponyme, département de la Seine-Maritime (photographes : Didier Faure et Stéphane William Gondoin)


Le château de Tancarville se dresse sur un éperon rocheux triangulaire, dominant l’embouchure de la Seine. Tancardi villa et son seigneur -Guillaume - apparaissent dans les textes au tout début  du XIIème s. Cette famille, bâtisseur dans la seconde moitié de ce siècle de la grosse tour polygonale à éperon et longues archères dite tour Cocquesart, de la tour-résidence carrée (à l’angle sud-est), à la fin du XIIIème ou au tout début du XIVème s. et de la tour-porte à herse ouest, va transmettre, par mariage, la place à la famille de Melun vers 1316.      

Jean II puis Guillaume IV de Melun vont réparer ou reconstruisent la forteresse : les logis du château avec la chambre des Chevaliers (avec galerie) entre 1360 et 1385 puis en 1400/1401 et vers 1410 ; la courtine orientale en 1406 et 1407 ; la transformation de la grosse tour polygonale en porte Cocquesart (surélévation avec terrasse à mâchicoulis et grandes fenêtres à meneaux face intérieure, pont-levis et tourelle carrée flanquant l’entrée) en 1410/1412.    

En 1415, Tancarville passe aux mains des Harcourt qui le perdent quatre ans plus tard au profit des troupes « d’occupation » anglaises. Il faudra attendre trente ans pour que Guillaume d’Harcourt le récupère et fasse réaliser de grands travaux : transformation de la tour-porte ouest en châtelet d’entrée - entre 1462 et 1482 ; sur le  flanc sud: construction de la tour Collecte, du boulevard Cocquesart et du logis attenant à la tour carrée - entre 1467 et 1470 ; éperon de la tour de l’Aigle  (semblable à la « tour blanche » d’Issoudun) à la pointe nord-est - entre 1470 et 1480 ; construction de la tour du Lion sur la courtine ouest - entre 1507 et 1513. Dans la seconde moitié du XVIème s. (1562/1563 et 1594), la place soutient plusieurs sièges. En 1612, le château est dans un état « lamentable ». Cela n’empêchera pas le comte d’Evreux, presque un siècle plus tard (1706), de bâtir « l’aile neuve » donnant sur la Seine. La Révolution, comme pour beaucoup d’autres places, y apportera la ruine.


En savoir plus

Le château de Tancarville. Histoire et architecture.   puis Cliquer sur « Châteaux et enceintes, puis sur Tancarville et enfin sur article »)

Jean Mesqui - Sté Française d'Archéologie - 2007  (supplément au Bulletin Monumental)

http://patrimoine-de-france.com/seine-maritime/tancarville/chateau-fort-chateau-2.php

Haut www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_tancarville_01.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_tancarville_02.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_tancarville_03.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_tancarville_04.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_tancarville_06.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_tancarville_15.jpg

N’hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir ou sur les mots grisés pour en savoir plus