Accueil Qui sommes nous ? Châteaux Galerie photos Remerciements


Fos-sur-Mer (Fos-sur-Mer - Bouches-du-Rhône)


Fos-sur-Mer ; sur la commune éponyme, département des Bouches-du-Rhône (photographes : Bruno et Didier Faure)


La première mention du castrum de Fossis, fondation de l’archevêque d’Arles, date du premier quart du Xème s. (923). Au siècle suivant (1070) ses coseigneurs sont tous issus de la famille de Fos (Pons, Guillaume, Amiel et Rostaing). Celle-ci devra partager ses droits sur le castrum avec l’archevêque d’Arles (en 1105 et de nouveau en 1235), le comte de Provence (à partir de 1167/1168) et la famille Porcelet, seigneurs d’Arles (à partir de 1188).  Cette dernière, au fil du temps, prendra de plus en plus de pouvoir sur la place.

Au XVème s. la famille de Fos et l’archevêque d’Arles (vente au roi René en 1457) sont « sortis » du castrum. Au siècle suivant (1541), François Ier ordonne une enquête sur ses droits et ceux d’Honorat Porcelet, seul coseigneur de la place.    

Le castrum, installé sur un éperon rocheux dominant la Camargue, la mer et l’étang de Berre, conserve une partie de ses remparts, sa porte nord et les deux tours la surplombant. L’enceinte, à cet endroit, est percée par huit archères à fente longue (que Jean Mesqui date du XIIIème s.).

La tour « carrée » (8 m x 7,5 m), bâtie juste derrière la porte nord s’élève sur trois niveaux (dont deux voûtés) à 13 m de hauteur actuellement. Sa base est percée par huit archères (les deux orientales -protégeant la porte sous arc plein cintre à claveaux chanfreinés- sont aujourd’hui sous terre car « ensevelies » lors de la création du cimetière). Charles-Laurent Salch * date cette tour de la fin du XIIème s. ou du début du XIIIème s. Dominique Dieltiens ** la rajeunit quelque peu : seconde moitié du XIIIème s.

A quelques mètres à l’est, se dresse une seconde tour, rectangulaire (10,5 m x 5,2 m), à quatre niveaux (15 m de haut) dont la base est percée par cinq archères courtes et renforcée, sur deux côtés, par un glacis.  Son entrée se trouve sur sa face sud-est et une bretèche défendait son angle nord-est. La documentation locale la date des années 1230-1250. D. Dieltiens émet l’hypothèse d’une construction de la fin du XIVème s.          


* Nouvel atlas des châteaux et fortifications des Bouches-du –Rhône – Castrum Europe Editions – 2008


** Châteaux et forteresses du Midi – Histoire Loubatières – 2011

Haut www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_fos-sur-mer_01.JPG www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_fos-sur-mer_03.JPG www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_fos-sur-mer_02.JPG www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_fos-sur-mer_06.jpg www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_fos-sur-mer_04.JPG www.chateauxfaure-et-faureteresses.com_fos-sur-mer_05.JPG

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir ou sur les mots grisés pour en savoir plus