Accueil Qui sommes nous ? Châteaux Galerie photos Remerciements


Angles-sur-l’Anglin (Angles-sur-l’Anglin - Vienne)


Angles-sur l’Anglin, sur la commune éponyme, département de la Vienne (photographe : Didier Faure)


C’est sur une arête rocheuse longeant l’Anglin que se dressent les ruines du château des évêques de Poitiers. Cité dès 1025, la motte, au sud-est des ruines, pourrait être un vestige du castrum du XIème s. (Marie-Pierre Baudry *). Les fortifications, plus au nord, s’échelonnent du XIIème au XVème s.

C’est le donjon quadrangulaire, barrant l’éperon en son milieu, que l’on date de la fin du XIème s. ou du début du XIIème s. (M.P. Baudry). A qui  l’attribuer ? Aux évêques qui bâtirent un donjon similaire à Chauvigny-le Gouzon à contreforts hémicylindriques ou aux  seigneurs de Lusignan qui ont tenu la place de 1096 à 1267 ?  Ce sont à ces derniers que l’on attribue, dans la première moitié du XIIIème s,  la construction de la tour des Oignons (flanc est) et la porterie qui  flanque l’entrée (au nord). Toutefois, leurs ouvertures paraissent plutôt relever du XIVème s. (M.P. Baudry). Au siècle suivant, de grands travaux sont réalisés par les évêques Hugues de Combarel et Guillaume de Charpagne (S.A.O.**) : modernisation du vieux donjon (tour à latrines, tour circulaire au nord et bretèche au sud) et construction d’un logis à tourelle d’escalier (surplombant l’Anglin à l’ouest). En 1708, le Parlement de Paris accorde aux évêques l’abandon de leur château. Quelques années plus tard, les révolutionnaires décrètent le « vieux château » carrière publique.  


* Les fortifications des Plantagenêt en Poitou 1154-1242 – Comité des travaux historiques et scientifiques – 2001


** Angles-sur-l’Anglin, la ville, le château – Société des Antiquaires de l’Ouest – réédition 1993




Haut angles_01.JPG angles_02.JPG angles_03.jpg angles_04.JPG angles_05.JPG angles_06.JPG

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir ou sur les mots grisés pour en savoir plus